L'énergie grise de nos voitures

Le concept d'énergie grise est peu connu et popularisé aujourd'hui. Et pourtant, nos préoccupations grandissantes sur l'écologie et le développement durable devraient, pour être vraiment efficaces, intégrer cet indicateur énergétique pertinent. À plus forte raison dans le secteur automobile…

Énergie grise, c'est quoi ?

L'énergie grise n'a jamais été définie officiellement et rigoureusement par quelque autorité que ce soit. Cependant, ce concept relativement récent correspond à la quantité globale d'énergie nécessaire au fonctionnement d'un produit ou d'un service.

En effet, nous parlons aujourd'hui beaucoup de quantité de C02 émise et rejetée dans l'atmosphère par nos automobiles. C'est un premier pas, qu'il convenait de franchir pour une réelle prise de conscience de l'opinion, mais ce n'est, de notre point de vue, pas suffisant. Qu'en est-il de l'énergie considérable qu'il a fallu, en amont, pour fabriquer cette voiture ? Pour l'acheminer vers votre concessionnaire ? Parlons nous souvent de l'énergie qu'il faudra, demain, pour détruire ou recycler notre auto « usée » ?

Même si nos voitures d'aujourd'hui consomment moins de carburant que les autos d'hier, leur énergie grise totale est nettement plus importante que leurs aînées… À plus forte raison, on l'ignore parfois, mais un 4x4 dernier cri consomme non seulement beaucoup plus de carburant qu'une voiture de taille moyenne, mais présente également une consommation beaucoup plus importante en énergie grise. Le tout pour transporter autant de passagers !

Pourquoi prendre en considération l'énergie grise de nos automobiles ?

Le fait de démocratiser l'énergie grise de nos productions d'automobiles aurait un double avantage.

  1. Faire prendre conscience aux usagers que les deux tiers de l'énergie consommée par une voiture sont de l'énergie grise (ce qui est énorme compte tenu de l'importance déjà énorme des émissions de gaz « directes » de nos voitures).
  2. Imposer une transparence vis-à-vis des constructeurs et des distributeurs, qui permettrait aux consommateurs de faire leur choix automobile en pleine conscience des retombées écologiques de celui-ci, et pas uniquement en fonction de la quantité d'émissions toxiques.

Article publié le 15 juillet 2009

L'écoconduite pour tous

C'est possible !